Galerie 1980 2000

L'oeuvre

Espace mental polysémique à la fois mouvant et ancré, au croisement de la ligne de tension de l'histoire des signes et de la ligne de force de l’être au présent, mon langage plastique défait, déroule, démêle, réinstalle sans cesse.
Pendant que l’importance donnée au sens et au rebond aspire à une transcendance non idéalisante mais ouverte à l'autre, l’œuvre ancrée dans une perception complexe du monde, poursuit, au delà de la main et du geste plastique, son propre épanouissement.
Je me retire dans un exigeant rituel, sans préjuger d'une expérience ni conjecturer sur les contours de l'art contemporain, pour trouver la plénitude de l'infini, le vol archaïque vers la quiétude éternelle des beautés révélées. Cette posture mobilise l'expression totale de l'être. Tout a été exploré... que faire avec l'empreinte indélébile de l'histoire des arts. C'est précisément dans ce lieu que réside la substance de mon travail, dans l'alchimie de la surface, parmi les objets de l'invisible, dans le désir d'une impossible résolution néo-romantique de la liberté, de la poésie, de la philosophie, des arts. Le projet n’ a de valeur que parce que ce vers quoi il tend me dépasse perpétuellement. Rien n’est donné à l'avance, je fais appel à la subjectivité brute de l'enfance, à sa perception si particulière des choses autant qu'à une forme de mémoire subtile.
Les oeuvres présentées ici sont issues d'un désordre de directions fondatrices de territoires progressivement structurés au croisement des obliques redressées. Verticalité et horizontalité s'y insèrent et greffent toutes sortes d'écritures, de formes et de textures confrontant les rapports de couleurs et d'espaces, pour qu'en synthèse, la conclusion s'ouvre, conciliant grâce et géométrie.

Laisser un commentaire